FLOZ

Eloïse Hailwidis

 

 

Histoires de princesses déchues…

 

«L'image est ma manière d'exalter les mots, de dépasser les maux, mon besoin insaisissable d'expression.
Faire transparaitre la petite petite étoile qui aime tant jaillir au-delà de mon être.
L'image qui me permet de transcender un monde sans lendemain où tout est encore possible.
L'image est tout à la fois, le fondement de mon être et de mon disparaître.

Mes photographies sont aussi la découverte d'autres arts. Entre désir et fantasme, conscience et inconscient. »

(Eloïse Hailwidis, Artiste Photographe).


«La vérité, dans les photographies d’Eloïse Hailwidis, je crois qu’elle se situe dans les profondeurs que laisse insidieusement deviner la surface. Elle est à chercher dans la tension, dans la confrontation : les corps entre eux, les corps aux tenues sophistiquées, les décors de ruine et d’une nature post-apocalyptique, la délicatesse des poses et leur violence soupçonnée…
Le noir et le blanc, la vie et la mort, l’érotisme et la pudeur…
Il y a du bruit et de la fureur sous la silencieuse douceur des images. Du mouvement derrière l’immobilité redoutable des gestes. Si chaque photographie est l’étape d’une histoire, chaque photographie contient aussi en elle l’étendue de sa propre histoire, une étendue évènementielle qui maintient l’ensemble. Pas de doute, Eloïse Hailwidis nous parle de désir. »

(Hannibal Volkoff, Artiste Photographe et Art Curator à la Galerie Hors-Champs, Paris).

 

Pour savoir en plus:

http://eloisehailwidis.wix.com/gallery

 

Éphémère Éternité

Apparences

Louves Sauvages